Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pr!nCeSs_Actuality88"

Pr!nCeSs_Actuality88 Bienvenue sur la toile, bienvenue sur mon blog, dans mon univers de connaissances et d’actu’ ! Un blog que vous recherchiez depuis des lustres ; un blog abordant plusieurs thématiques afin de mettre « à jour votre esprit ». Un blog qui mérite d’être connu et reconnu ! Suivez-le, savourez-le… les chemins de l’actualité, je tiens à les arpenter avec vous ! Journaliste, je le suis et je le resterai toujours. Je n'ai pas fait d'études mais pourtant, j'y arrive. Comme on dit : « J'suis autodidacte. » Fière de vous présenter ce que je fais et ce que j'aime faire. Donc j'ai une seule recommandation à vous faire : « Partagez autour de vous mon blog, afin d'accroitre ma notoriété pour être … Je le répète encore une fois, connue ; car une personne malentendante, qui persiste dans le domaine du journalisme n'est pas facile. Mon envie est grande de partager avec vous mes connaissances, ma culture - Je partage avec vous de nombreux d'articles qui pourraient vous intéresser. Pour celles et ceux qui désirent que je rédige un article vous concernant, je suis disponible H 24. N'hésitez pas à me contacter… et un grand merci pour votre soutien de tous les instants. Sur ce, je vous laisse admirer mon blog : Rédactrice : Pr!nCeSs_Actu88

Vocation, un don du ciel !

Publié le 17 Mars 2021 par Spin'Média

Vocation, un don du ciel !

Écrire, ma vocation, écrire, ma passion, écrire, un plaisir, écrire est ma thérapie.
Écrire j'aime ça, ça me procure du plaisir comme dirai Einstein, écrire est l'art de l'écriture.
Tout d'abord, tu me connais à peine car depuis peu mon blog fait une vague de montée de vue, et je vous en remercie infiniment de votre passage  : je ne cherche pas la notoriété, ni l'argent mais comme dirai-je, cela me procure du plaisir, avant tout. Je suis une personne qui ne se prends pas la tête, juste amoureuse de ma vie. Et sans oublier, mon époux. 
Sinon, je suis une personne venant de la cité et on m'appelle ChidChida_La Rebelle... Ce fut mon nom définitif. Je suis une fille pleine de vie, pleins de projets en tête !!
Je ne suis pas chiante ni pénible mais plutôt une personne dissipée. Souffrante, je l'étais. Timide, je l'étais. Insolente, je l'étais. Calme et sage, je le suis. Appendicite, je m'étais fait opérer (ça, vous vous en fichez). Et plus de prise de tête. Je me lève le matin, petit dej, et voilà, me vautré sur le canapé à regarder des reportages ou le journal du matin.. Un terroriste par là, un terroriste par çi.. Un terroriste en détresse.. Je ne sais pas.. Je ne sais plus..
Ma passion m'est venu à l'idée depuis que j'ai commencé à créé un blog en 2006 suite à la jalousie de certaines personnes, j'étais dans l'obligation de tout supprimer mais aujourd'hui, il est visible "En cours de construction" et depuis, j'ai appris à lire des bouquins et j'essaie de faire en sorte que ma sagesse entre mes mots dans les maux et la pensée dans la panser.  Depuis, j'ai eu des hauts et des bas, qui m'a forcé à être absente pendant deux ans, et je suis revenue plus forte que jamais. 
M'a deuxième passion ce sont les high-tech, je suis une fan inconditionnelle.. (Smartphone, Tablette, PC...) mais également une fan inconditionnelle des "Blu-ray". Annabelle 1 & 2, Conjuring 1 & 2, Prison break.. Etc. Nous en avons 400 Blu-ray, jusqu'à la nous en avions vu que 40 films..!
Poursuoi t'es habillé en "NOIR".. Car je porte le deuil de ton cerveau (rien à voir, mais je voulais du "punch" dans mon texte. 
Il m'arrive souvent de rêver de manger des tagliatettes aux poireaux avec une touche de coulis de framboise-crevette et je garde le meilleur pour la fin : des wings aux miels-Menthe Verveine. Un délice !! 
Il m'arrive parfois de me raser, genre jambes, aisselles, et l'endroit intime sinon, c'est la "Fouine".. 
Soyon sérieux : j'ai décidé de réécriture sur un blog connu (Over-Blog), et depuis, comme je l'ai dit, fait une vague de montée de vue par jours.
Je réside dans les Vosges, la, où tous ces gens se croient supérieurs à nous.. Ceux qui bla-bla, d'autres s'amusent à se tué mutuellement..(quels que ce soit les motifs, ça peut être des sommes insignifiantes à rembourser, un jeux de poker avec de la thune..) La ZUP n'est plus la même qu'avant, où ces gens nous connaissent comme si nous étions connues grâce aux Skyblog ou autre. D'autres se font la tête pour des raisons insignifiantes, (je ne comprendrai jamais leurs mentalités). Sinon, je suis une personne réservée, seule avec mon époux.. Je ne parle pas beaucoup, beaucoup de gens m'aime comme je suis. À ce qui paraît, je rends jalouses certaine filles pour des raisons encore insignifiante.
Comme vous l'avez compris, je suis mariée depuis le 17 août 2013 et avec mon conjoint, sommes ultra-fusionnel. Que dire ?! Rien !
Sinon, je suis une malentendante, je porte des appareils auditifs depuis l'âge de 4 ans.. Et je n'ai aucun souci entre ma relation avec ma famille, belle-famille et mes ami(e)s. Je passe mes journées à écrire ou à regarder des bons films en compagnie de mon époux.
Comme vous pouvez le constater, j'aime écrire donc je continue, si ça te plaît ou pas.!
Actuellement, en ce moment même, je visionné "Scène de ménage" une série de plus sœurs jours entre 20 et 30 minutes sur M6... Inédit en plus.. C'est juste une extase de voir Raymond et Hugette, c'est comme moi, dissipée avec mon époux..! Taquin, nous sommes. Comme on dit "Qui aime bien, chatouille bien".. Sinon, ça m'est arrivée de lui verser de l'huile aux arengs avec une touche de fraîcheur de courgettes aux concombres sur lui, je ne peux dire qu'il a aimé. 
Enfin, bref, je vais m'arrêter la. C'est mieux. 
En attendant votre commentaire sur "ChidChida_LaRebelle@hotmail.com" et je prendrais connaissance et vous répondrai dans les plus brefs delais..! Comme dirait "rebeux" : Incha'Allah.
Depuis l'âge de 3 ans à mes 20 ans, j'ai toujours cru que Incha'Allah signifie "Non".. C'est pour cette raison-là que j'étais fâché contre mes parents en me disant Incha'Allah quand je voulais  obtenir quelque chose. 
Merci. 
Mes sincères salutations sans modération (bien-sûr)..

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Paul, sa 153ème participation ...

Publié le 17 Mars 2021 par Spin'Média

Paul, sa 153ème participation ...

Les douze coups de midi :

Paul, Autiste Asperger, une réussite sociale :

Paul, du haut de ses 21 ans, il est alors le 2ème champion des maîtres de midi dans l’émission intitulée « Les douze coups de midi » présenté par Jean-Luc Reichmann.

Il est entouré de plusieurs membres de sa famille, qui l’encourage d’aller plus loin malgré son handicap. Son handicap ne lui a pas empêcher de remporter  691 522 euros de gains et cadeaux.

L’animateur le surnomme « Wiki-Paul », de ses 20 ans, il est doté d’une intelligence sur divers sujets notamment l’histoire, et le sport.

 

Qui est Paul ?

Paul voit le jour le 2 juin 1999 à Grenoble. Son père Ali, originaire du Maroc et sa maman Sophie. Il découvre son handicap à l’âge de 15 ans du Syndrome Asperger.

Malgré son handicap, il ne se décourage pas, il obtient son bac, et étudie l’histoire à Grenoble. Il s’inscrit tout de même dans les « douze coup de midi » afin de propager les informations concernant son handicap : « Je veux juste montrer aux gens qui ont la même pathologie que moi, est capable de tout, ne découragez pas, persévérer et croyez-en vous ».

Il se fait connaître grâce à un jeu télévisé diffusé sur TF1 qui s’intitule « les douze coups de midi » présenté par Jean-Luc Reichmann, doté d’un talent intellectuel qui lui a permis d’aller jusqu’à son élimination. Il est donc parti à sa 153ème participations et gagne plus de 650 000 euros de gains et de cadeaux. Il a su être apprécié par le public, il est même devenu le chouchou des téléspacteurs.

Entre temps, sa maman explique à l’animateur que : « Ce qui est difficile à appréhender c’est qu’il s’agit d’un handicap invisible. Les personnes atteintes n’arrivent pas à décrypter les codes sociaux : la politesse, le rapport à l’autre. Tout ce qu’on apprend dans le prime enfance de façon instinctive n’est pas acquis »

Sa vie après la victoire :

Grâce à la participation de cette émission emblématique, Paul a su mettre en avance ses atouts, sa timidité, et sa confiance en lui.

Aujourd’hui, il remporte plus de 650 000 euros mais qu’a-t-il fait de cette argent ?

« J’ai placé 471 850 euros de côté pour plus tard » dit-il.

 

Il sort son premier livre intitulé « Ma 153ème participations, édition « Harper Collins » le 21 septembre 2020.

« On a revendu la plupart, à commencer par les voitures. Je n’ai toujours pas de permis »

Il fait partie du 3ème rang des maitres de midi ayant plus de gains après Eric qui a obtenu plus de 930 000 € et de Christian Quesada 809 392 €.

Malgré sa défaite, il reste et restera à jamais gravé dans la mémoire de Jean-Luc Reichmann qui lui a redonner confiance en lui, et de l’encourager dans tous ce qu’il entreprend. Il entretient une relation très fusionnelle avec l’animateur.

« L’idée, c’est une petite entreprise (librairie) car depuis qu’il est petit, il est passionné par la lecture » dit le père.

Qu’est-ce que c’est le « syndrome Asperger » ?

Le syndrome d'Asperger est un Trouble Envahissant du Développement (TED), également appelé trouble du spectre autistique. Les personnes souffrant de ce trouble présentent des difficultés de communication verbale et non verbale, ont des comportements répétitifs et routiniers et ont des difficultés d'intégration sociale.

Voici, un bon exemple !

Bravo à toi !

La rédaction : Chid'Z_Pro

Paul, sa 153ème participation ...
commentaires

En immersion de 3 jours ! "Quartier d'été" !

Publié le 17 Mars 2021 par Spin'Média

Epinal

Formation : Un métier plus que passionnant

Education aux média pour les jeunes de Bitola

En plein période de vacances scolaires, une quinzaine de jeunes de 11 à 17 ans ont pu participer à la formation du 22 au 24 juillet 2020 à Bitola (Vosges) organisé par la « ville d’Epinal » afin de les initier aux méthodes journalistiques.

Cette formation est animée par un journaliste de Vosges Matin de Remiremont. Les jeunes ont pu jouer le rôle de journalisme en allant interviewer quelques habitants de Bitola, afin de rédiger un article simple et basique.

Durant ces 3 jours, les jeunes ont pu bénéficier d’un savoir-faire afin de réaliser la difficulté et l’organisation du journalisme.

Interview des deux personnalités emblématiques de la Ville d’Epinal :

Ils ont eu le privilège d’interviewer deux personnalités emblématiques d’Epinal « Abel Aber » et « David Ben Amara » sur leur parcours atypique, et tant d’autres personnes notamment Eric Walesch qui a pris son temps de répondre aux questions posées par les jeunes : « Le bonheur, ça roule » dit le directeur de Spina-Park. Le Spina-Park est un lieu insolite pour les personnes de toute âge ; ils existent plusieurs activités notamment la tyrolienne, que beaucoup d’entre nous aimerait tenter. Une cliente se trouvait dans ce parc nous explique qu’elle est adjointe à la mairie et a pu être présente lors de l’inauguration de ce lieu atypique. « Air, agréable, frais, et convivial » dit-elle.

Réussite :

Pour réussir une mission dans sa vie, Abel et David conseillent aux jeunes de continuer à se battre quelques soit le handicap. Rappelons qu’Aber a eu un accident de route à 17 ans, qui lui vaut une amputation de la jambe droite mais rien ne l’empêché de vivre harmonieusement et de fonder une famille. « Le mental, c’est dans la tête ».

Notre journaliste « Anthony Rivat » explique le concept de « journalisme », que l’important est de rédiger un article simple, que le texte soit vendable, clair et aéré.

« Enrichissante, conviviale, joviale, et sérieux ; sont les qualités que je qualifierai et que je retiendrai de ces trois jours de formations ; qui m’a rendu plus mature que jamais ; qui m’a donné la force de continuer à avancer, et a moi… le journalisme » dirai-je.

La formation s’est achevée le 24 juillet 2020, le bilan de cette formation est une ouverture de découverte dans le monde du travail pour les jeunes de 11 à 17 ans afin de les initier à des métiers plus pertinents…

Je termine ces phrases par une citation que j’admire :

"Le travail c’est la santé"

La rédaction : Chid'Z !

 

commentaires

Le courage d'Hellen Keller !

Publié le 17 Mars 2021 par Spin'Média

Le courage d'Hellen Keller !

Hellen Keller

Jeune fille sourde-aveugle, son courage et sa patience

 Née le 27 juin 1880 à Tuscumba en Alabama. Issue de parents étrangers ; Arthur Keller et Kate Adams Keller. A 19 mois, elle est victime d’une grave maladie qui lui vaut une perte de vision et d’audition, elle devient alors la « première personne sourde-aveugle) international.

Sachant qu’elle a une incapacité de s’exprimer, néanmoins, elle s’exprime par la colère dû à ses handicaps. Ses parents ne savent pas comme l’élever, cèdent à ses caprices.

Kate Adams Keller, a lu un article concernant la communauté sourd-muet et aveugles, elle décide de l’envoyer en pension afin d’en apprendre davantage sur la langue des signes tactiles.

Durant sa jeunesse, Hellen Keller rêvait de s’intégrer dans un collège, assiste dans une école sourde à New York (USA), pour ensuite rentrer dans une école à Cambridge. Elle s’est démenée a bien pour être apprécié et à être accepté dans un université afin de décrocher des diplômes plus élevés.

En 1916, elle parcourt le chemin et fait une rencontre inoubliable, Pierre qui lui dévoile sa flamme s’apprête à se marier à l’encontre des parents d’Helen. Le mariage n’a pas eu lieu d’être.

Devenue fragile en 1980, elle est alors victime d’un accident vasculaire cérébral, en 1961, très affaibli, elle décède chez elle à l’âge de 87 ans suite a une crise cardiaque. Ses funérailles ont eu lieu à la Cathédrale nationale Washington DC entouré de 1200 personnes en deuil.

Paie a son âme

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Le harcèlement moral, faut-il en parler ?

Publié le 17 Mars 2021 par Spin'Média

Le harcèlement moral, faut-il en parler ?

Définition :

Le harcèlement moral est une conduite abusive qui par des gestes, paroles, comportements, attitudes répétées ou systématiques vise à dégrader les conditions de vie et/ou conditions de travail d'une personne (la victime du harceleur).
Ces pratiques peuvent causer des troubles psychiques ou physiques mettant en danger la santé de la victime (homme ou femme). Le harcèlement moral est une technique de destruction ; il n'est pas un syndrome clinique. Ce thème est situé au croisement de plusieurs domaines : médical, socioéconomique, sociopsychologique, judiciaire, éthique et spirituel, il touche au monde du travail comme au milieu scolaire ou au couple.

Voici mon témoignage : 

Tout à commencé, lorsque je faisais ma rentrée scolaire à l’Institut National des Jeunes sourds qui accueille chaque année des personnes aux déficients auditives, j’avais tout juste 11 ans. 
Je rencontrais des nouvelles personnes, ceux et celles qui n’étaient pas dans ma classe. On profitait de nos soirées pour y apprendre à se connaitre davantage. Fille fragile et timide, je m’approchais pas vers les autres. 
Mon meilleur ami « Yohann » avec qui j’ai passé de longues années de primaire à ses côtés, inséparable, on l’était jusqu’à… Suspense ! 
Je me sentais seule, triste d’être éloignée de ma famille, j’avais peur, mais j’aimais l’école, j’aimais travailler, j’aimais apprendre … Suspense !
Dans ma classe, se trouvait deux jeunes filles (Talita, Séverine), toutes deux sympathiques, et un jeune homme (Lahcen), que je pensais très sympathique également mais… Suspense ! Et Yohann, mon seul et unique frère.
Yohann et moi, nous étions inséparables jusqu’a que j’entendais une rumeur, comme quoi… mon ami et moi-même, nous entretenions une relation amoureuse depuis la CP. 
Une rumeur que j’avais du mal a encaisser, je commençais à souffrir en silence, a pleurer en cachette.. Je répète encore une fois, j’étais fragile, sensible.. qui ne supportait pas les critiques, les remarques et même des rumeurs à mon égard.
Lahcen, était une personne que je pensais sympathique, drôle, attentionné, mais en fait, ce n’était qu’une personne qui tenait une double personnalité; agressif, méchant, orgueilleux, arrogant… Il était tout sauf gentil, et adorable.
On va laisser quelques lignes de… Suspense ! … 
J’étais une élève qui avait beaucoup d’ambitions, de projets, pleins de rêves à concrétiser mais… Suspense !
Lahcen, de son coin derrière moi, voyait que je passais mon temps a travailler, voyant ma faiblesse, il décida de semer la zizanie entre mes ami(e)s et moi.
Il me força a faire ses devoirs, a lui donner des réponses en cachette lors des interrogations en cours. 
Par peur, et par faiblesse, j’acceptais mais un jour… je me rebellais, et il a osé levé sa main sur moi, mon meilleur ami essayait de me défendre.. Nous nous faisions tout ensemble. Lahcen lança une rumeur : - je sortais avec Yohann - comme je l’ai dit, ce n’est pas le cas, nous étions comme des frères et soeurs. 

La réunion entre les personnels et moi-même pour essayer de comprendre le pourquoi du comment, encore une fois, il réussi a hypnotisé les éducateurs, en faisant croire que je n’étais une personne qui cherchait que des problèmes. Encore une fois, je me sentais fragile, je ne savais pas comment réagir ! Que faire ? Comment ai-je pu laisser cette rumeur ? Peur ? Fragile ? Timide ? … Je ne sais guère !

A partir de là, il m’obligeait à faire ses devoirs, à lu donner des réponses, à lui donner des nourritures que je n’aimais pas, a ne pas fréquenter qui je voulais, je n’avais pas le droit d’aller au WC, (oui, même au WC, fallait que lui demande la permission)… Il réussissait a trouvé des arguments à tous mes amis pour que tous m’ignorent, m’humilie. Je me trouvais seule face à tout ça. Quand j’obtenais quelques choses : fallait lui prévenir.
Quand j’apportais mes affaires à prêter a mes amis, fallait lui dire et lui tenir au courant le premier.
Même mon meilleur ami, Yohann, me trahissait, ne me faisais plus confiance… J’ai perdu un ami a qui j’avais confiance, a qui j’ai passé des 400 coups ensemble. J’ai essayé de l’amadouer mais en vain … Il était de coté de Lahcen. 
Pendant 7 ans, à être harcelé, a savoir que tous les soirs, j’allais à la salle d’infirmerie, pour un « doliprane » pour maux de tête.
Constamment, derrière mon dos. Toujours la même rengaine. 
Ai-je pu faire quelque chose de mal ? Pourquoi moi ? Comment réagir face à cette harcèlement ? 
Lahcen, je ne le voyais du lundi au vendredi, le week-end, chez mes parents. Même le week-end, il m’appelait et me donner des claques en disant que je tenais des propos indécents a son égard. Il y a eu des ragots, des rumeurs à mon égard. Je ne parlais avec personne, je ne disais rien… j’avais peur. 

PUBLICITÉ

Il me gronda car je ne l’appelais pas le week-end, (je suis désolé, cher frère, mais le week-end, c’est familial).

Deux conseils de disciplines, pour injures et menaces aux personnels. Quand on sait que nous nous entendions chaque seconde, chaque minute, chaque heure, chaque jour, chaque mois, chaque année, des insultes, des menaces de morts.. pendant que nous sommes à l’Institut National des Jeunes Sourds, sans voir personne. Ce qui est tout à fait normal que toutes ces injures que j’entendais sortait de ma bouche. Je lui en voulais terriblement. Il se moquait de moi, il me critiquait, il était comme un fou, il était bien content.. il a eu tout ce qu’il a voulu de moi. Me faire du mal, c’était son but.
Je ne savais pas comment réagir au conseil de discipline. 
Je me posais des questions : Que vas-t-il se passer ? Comment réagir ? Comment faire ? Pourquoi moi ? Ai-je fais quelque chose de mal ? Je ne sais toujours guère. Tous contre moi, même mon meilleur ami.
Au conseil de discipline, à l’approche de l’examen (BEP Comptabilité), seul mon prof de comptabilité, prenait ma défense et trouver des arguments pour convaincre la directrice de ne pas me virer définitivement car j’étais une personne capable d’obtenir ce diplôme.
Pour ne pas décevoir ce prof, j’ai bossé comme une dingue, je passais des heures et des heures, je dormais a des heures tardives… Quelques mois après, je l’obtenais, et fière de l’avoir. J’avais hâte de voir du monde et leurs montrer ma motivation.

Chaque soir, au dortoir, Lahcen allait voir ma surveillante de nuit pour obtenir des réponses : Savoir si j’étais bien dans ma chambre ou si j’étais bien au dortoir. Tous les soirs, la même rengaine.

Il était constamment derrière mon dos : 
« Rachida, tu vas où ? »
« Que vas-tu faire ? « 
« Fais mes devoirs !! »
« Je ferai tout pour que tu n’es personne a tes cotés ! » Etc.

Les vacances arrivent, enfin le repos. Pendant ces vacances, je décidai de méditer, de réfléchir a ce que j’allais faire ! Je décidais de devenir la personne que je suis, être sérieuse en cours, faire en sorte que cela se passe de mon coté afin d’obtenir mon BAC et devenir ingénieur ou experte comptable … 
Arrivée a l’Institut Nationale des Jeunes Sourds de Metz, la rentrée ne fait que commencé. Chaque personne avait constaté mon changement et ce n’était pas au gout de tout le monde. Je passais mes soirées a réviser, je passais des heures à travailler dur, mon rêve d’obtenir mon diplôme. Hélàs, les problèmes s’accumulaient, la maladie prends le dessus, je me retrouvais seule, cette fois-çi, ca devient grave … Je n’ai plus le courage de bosser, la fatigue se ressentait, je me sentais très très très faible. Que faire ? Quitter tout ou continuer mes études. En fait, un jour, je décidais de ne pas aller au réfectoire le midi, je me retrouvais seule dans le jardin de l’INJS à réfléchir… 
Après de longues journées, des longues soirées a méditer, je prenais un choix fatidique :
Quitter tout, et tant pis, que si pendant mon absence, les problèmes s’accumuleront … Je me sentais protéger avec ma famille, je suis partie en vacances … Je me reposais.. je recevais des coups de fils, des messages insultants. Qu’est-ce que j’ai pu mérité ça ? Qu’ai-je pu faire pour être acharné a ce point-là ? Comment réagir ? Comment ai-je pu rester 7 ans ? Comment ai-je pu faire confiance à mon meilleur ami ? 

Pouvez-vous m’expliquez comment ai-je pu rester 7 ans à souffrir ?
Moi, je n’ai pas de réponse !

J’ai dû quitter l’établissement car je faisais une grosse dépression nerveuse qui a provoqué une maladie psychique. Je lui en veux et je lui en voudrais jusqu’a mon dernier souffle. Il a pu gâché ma vie, ma santé.. mes projets !

Et sincèrement, si l’un d’entre vous (ceux et celles qui sont visés), je vous en veux terriblement, c’est la raison pour laquelle j’ai coupé les ponts avec vous tous. 

 Pourquoi "MOI" et pas "les autres" ? Qu'ai-je fais pour mérité tout ça ? Que faire maintenant ? Que va-t-il se passer ? Comment vais-je réagir si je les revois ? 

JE NE PARDONNE POINT !

La rédaction : Chid'Z_Pro

 

commentaires

La construction du Parc du Château à Epinal

Publié le 17 Mars 2021 par Spin'Média

La construction du Parc du Château à Epinal

Epinal (88000)

et son histoire du « Parc du Château » !

 Chapitre 1 : Epinal suit son périple vers le « Parc du Château »

Epinal, la ville la plus connue grâce à son patrimoine «L’Imagerie d’Epinal » fondé en 1796 par Mr Pellerin, par la beauté de ses splendides lumières du centre-ville, historique depuis le 24 avril 1986 ;  1769 à nos jours; grâce à la bonté de cette entreprise,  l’Imagerie d’Epinal est, néanmoins connu dans le monde entier notamment le Japon.

 En1800, l’Imagerie d’Epinal, exécute plusieurs images de Napoléon puis des images de propagande. Suite à cela, elle est devenue un musée qui accueille plus de 250 000 visiteurs par an. On leur présente le monde incroyablement magnifique images et ses secrets, il compte 6897 pierres de lithographiques distinguant les évènements les plus emblématiques de l’histoire.

Sachant que l’Imagerie d’Epinal, est le monuments la plus célèbre en France, éventuellement à la dernière imagerie dans le monde…

 Puis, depuis 1796, l’entreprise détient le plus record de tous les monuments c’est-à-dire, 220 ans d’existence à Epinal, continuellement dans le même endroit en plein cœur du centre-ville d’Epinal. Néanmoins, Epinal, est  plus répandue dans toute La France et qui se trouve en plein cœur du département des Vosges. Elle se trouve également à 377 km à l’Est de Paris, proximité de Nancy, Metz, Allemagne et notamment le Luxembourg !

Pendant la 2nd Guerre Mondiale, entre 1940 à 1944, Epinal aura eu une période relativement difficile. Principalement « Le Parc du Château » en ruine, construit au XI siècle sur un rocher détruit en XVII Suite à l’ampleur du dégât de la 2nd Guerre Mondiale, en 1512 « Le Parc du Château » s’étendra et sera entièrement remanié. En conséquence, « Le Parc Du Château » règnera la ville du département des Vosges (Epinal).

Après la 2nd Guerre Mondiale, « le Parc du Château » retrouve sa forme de beauté en ayant des enclos animaliers et des aires de jeux pour enfants. Aujourd’hui, nous trouvons des clos qui, marque l’existence de ce château depuis l’Antan. Ce terrain se comporte de 380 mètres de long sur 120 mètre de large, ce qui veut dire, que c’est l’une des plus grands châteaux de France.

 L’accès au château, est de se garer sur le parking du stade de la Colombière, l’entrée du parc se trouve juste en face.

FRAISPERTUIS

Chapitre 2 : Fraispertuis, l’attraction de l’été suit son cours dans les Vosges

Tout a commencé, en 1966, lorsque Michel Fleurent et sa femme Simone, originaire de Blamont, dans le département 54, décide de poser leurs valises dans les Vosges et décident entre eux, une création d’un parc d’attraction nommé « Fraispertuis. »

C’est un parc d’attraction comme d’autres, mais ceci, est une entreprise familiale ; accueil des enfants, des adolescents et ainsi les anciens afin qu’ils puissent se partager ensemble des moments de souvenirs. C’est un parc d’attraction, qui ouvre ses portes en été.

A partir de 1987, l’entreprise ne cesse d’accroitre ; la famille créa tout leur premier jouet, « le grand huit », ensuite du « Pony Expresse » (manège des clowns), notamment « des piscines a boules » et surtout, a ne pas oublier, « un restaurant » qui a ouvert ses portes en 1987 que l’on nommera la « Cantina ».

Puis leur vie bascule, le destin en a décidé autrement : Michel Fleurent décède. Le reste de la famille prennent le relais..

Ensuite, un événement qui s’est produit en 1999, la tempête s’abat dans le Vosges, le parc est complètement détruit. Malgré les dégâts causés par la tempête, ils ne baissent pas les bras, et apprennent que le « Fraispertuis est élu meilleur parc familiale »

Enfin, depuis 1966, le parc d’attraction accueille chaque année des milliers de touristes, savourent chaque instant leurs moments de fous rires et bien-sûr admirer les sensations fortes, en outre, pour les gourmandises, des boutiques a frites, boissons, sandwiches sont à votre disponibilité.

 GERARDMER

Chapitre 3 : Gérardmer et ses alentours de Lac de Gérardmer jusqu’à rencontrer cette immense montagne remplie de coton neige en plein centre de la « Station de Ski »

Gérardmer est au centre d’une station climatique dans le hautes-Vosges qui compte 9000 habitants. Elle est au centre de Massif des Vosges au bord du Lac de Gérardmer à une altitude de 675m. Elle se trouve à proximité de la gare destination Epinal, Saint-Dié des Vosges, Remiremont Epinal-Remiremont et Colmar, par conséquent, c’est une ville qui se trouve au nord-est de la France près de la frontière allemand

 Les habitants de Gérardmer se nomme les « Géromois ». Gérardmer est particulièrement reconnue par sa station de ski, et de télésiège a grande-vitesse, lors de la saison hivernale.

Cependant, elle accueille chaque année, des touristes internationales, qui participent au sport d’hiver, avec une vue montagneuse, admirer une coloration blanche, qui ne cesse d’accroitre pour colorer des stations avec une température basse, extrêmement basse, qui les empêche pas de s’amuser et de fêter dignement Noël et le Nouvel An, tout ça, se passe à Gérardmer !

 Fantastic’Art de Gérardmer !

 Chapitre 5 : Gérardmer acueille ses fans de Fantastic’Arc en plein saison hivernale.

 Depuis 1994, Gérardmer accueille chaque année le Festival International du Film Fantastique, un rendez-vous majeur du 7e art, reconnu tout autant par les professionnels que par le grand public. Le festival se déroule durant la dernière semaine de janvier et propose 50 films pour 110 projections, dont une quarantaine d’inédits et d’avant-premières, mais aussi des rétrospectives consacrées à des réalisateurs ou mettant à l’honneur un thème.
Les films sont projetés en version originale sous-titrée français. La programmation, représentative de la production internationale, propose un panel varié de réalisations du genre fantastique allant de l’œuvre indépendante au film de studio. Une sélection alliant qualité et nouveauté. La manifestation, grand rendez-vous annuel du genre, permet la rencontre entre les différents acteurs du cinéma : réalisateurs, distributeurs, journalistes, professionnels... mais aussi au public de découvrir des œuvres originales et inédites. En plus des projections cinéma, le festival propose un grand nombre d'animations gratuites en ville (expositions, concerts, salon littéraire, espace jeunesse, rencontres, conférences et ateliers pédagogiques, stands de maquillage, concours de vitrines, etc.).

[…Article pris sur Internet ( connaissant pas le but de ce « Fantastic’Art », je décide de publier un article trouvé sur Internet, je m’excuse de la gêne occasionnée »]

26e édition a eu lieu le :  30 janvier au 3 février 2019

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Manger, bouger...

Publié le 17 Mars 2021 par Spin'Média

Manger, bouger...

Manger c'est vital dans la vie quotidienne. Manger, c'est vivre. Manger, c'est manger équilibré. Manger, c'est survivre. Manger, c'est manger trois fois par jour, c'est-à-dire le matin, le midi, et le soir (si vous voulez, une collation à 16h, vous pouvez mais seulement un fruit). 
Y'a un dicton qui dit : Le matin, c'est manger comme un roi, le midi, manger comme un prince et le soir, manger comme un pauvre.

Le corps humain a besoin de se nourrir chaque jour afin de vivre sainement.

Une alimentation saine comme manger 5 fruits et légumes par jour afin d'éviter une obésité, l'obésité nuit à la santé.
Pratiquez le sport évite toutes sortes de maladie comme AVC... L'obésité, effectivement risque des symptômes relativement graves et ne peut ou peut être soigné. C'est pour cette raison, que je vais vous expliquer les définitions de boulimie et anorexie, deux choses assez différents mais seul en commun, ce sont les risques de cardio vasculaire et tant d'autres maladie qui pourrait affecter liés à ses maladies.

1/ Qu'est-ce que c'est la "Boulimie"

La boulimie est une maladie psychique qui touche principalement les femmes (2 à 4% des femmes entre 15 et 35 ans. La boulimie est un trouble alimentaire. Elle est prise souvent par une bouffe de nourritures, elles en période de perte de contrôle. Beaucoup de personne pensent que la boulimie fait perdre du poids, ce n'est pas le cas, hélas.

Ceux où celles qui sont touches par la boulimie c'est principalement les femmes, les jeunes filles être 15.a 35 ans (1 à 5%) selon les pays. 
Après une crise intense, elle éprouvé des sentiments de culpabilité et surtout une forte d'angoisse à l'idée de prendre du poids. 
Principalement, après chaque crise, elles se font vomir. Jeûner, faire du sport. Ce qui risque de déclencher certaines maladie dû aux comportements de la boulimie.

2/  Qu'est-ce que c'est l'"Anorexie"?! 


L'anorexie est une maladie similaire à la boulimie. Sauf que ce soit deux monde assez différents, comme je l'ai expliqué concernant la boulimie, c'est une bouffée de nourriture tandis que l'anorexie c'est une perte de poids excessive. 
Est un symptôme qui correspond à une perte de l'appétit. Ce sont deux maladies mentaux. Elle touche principalement les jeunes fille de 15 à 35 ans mais les hommes sont également touches par cette maladie 
Elle touche principalement les jeunes filles (1% des femmes entre 15 et 35 ans), mais aussi les garçons. Les personnes anorexie ont peur de prendre du poids, ou d'une dépression suite à leurs évènements dramatiques. 
En France, on peut compter un peu près 1,5% du monde féminin. Cette maladie touche plus particulièrement aux femmes mais affecté peu d'hommes. C'est ce qu'on appelle un trouble du comportement alimentaire.

Ça peut amener à des tentations suicidaires.. Chaque année, le décès en France est de 30% des cas suicidaires.

TÉMOIGNAGE :

Rachida, 36 ans née dans les Vosges, a vécu un drame dans sa vie. Lorsqu’elle se rendait compte de son surpoids à l’âge de 11 ans, elle entamait un régime strict…

Elle pouvait manger 3 repas simultanément, en plus de ça, elle grignota à longueur de journée, pouvait terminer le paquet de « Kinder Buenos » jusqu’à qu’elle tomba malade (une gastro-entérite).

Elle se sentait mal à l’aise par rapport à son poids, et par rapport aux critiques de ses camarades, puis elle venait tout juste de tomber dans une grosse dépression nerveuse suite a du harcèlement scolaire qui a duré plus de 7 ans. Elle arrêta ses études, puis entame un régime strict. Elle ne mangeait soit un repas par jour ou soit elle ne se nourrissait, se goinfrer des bouteilles d’eau pour couper la faim. Elle ne faisait que 90 kg puis en quelques mois d’intervalles, elle perdit 40 kg. Devenue maigre, elle regretta son geste.
Elle devenait soit « anorexie » ou « boulimie » sans l’intention de se faire vomir volontairement. Mais elle se sentait mal dans sa peau. Ne sachant pas quoi faire, elle fit une rencontre chaleureuse, Jérôme qui l’accepte comme elle. Sachant que Jérôme n’aimait pas la maigreur, préfère les femmes avec ses rondeurs, j’ai totalement tout quitté notamment le régime. Et depuis, elle vit un bonheur intense. Elle a pris 20 kg en l’espace d’un mois suite à un traitement régulier.

Vous connaissez tous de l'histoire Isabelle Caro, anorexie dès l'âge de 13 ans, se battait jusqu'au bout. Grâce à ce métier, mannequin qui avait choqué le mode entier, elle passait de 25 kg à 45 kg, elle est décédé à l'âge de 30 ans.

1980 à 2010.
Paix à son âme.


Prenez contact avec un psychologue, un nutritionniste, parlez-en entre vous, ça peut vous éviter de tomber dans l'engrenage. Perdez pas espoir. 
Merci
 

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

La fête de la musique :

Publié le 17 Mars 2021 par Spin'Média

La fête de la musique :

Mais qui a eu l’idée folle d’inventer « La fête de la musique », célébrée chaque année le 21 juin …

Mais pourquoi le 21 juin ? Qu’est-ce qu’il y a de particulier ce jour-là ?

Car comme on peut le voir, c’est la nouvelle saison de l’année, l’été, qui arrive enfin, le soleil et la chaleur intense nous permets de s’évader en plein centre-ville, les fontaines, l’eau potable que l’on peut se rafraichir lors de nos sortis, oubliés nos bouteilles d’eau qui sont rangés proprement dans le frigo. Nous sommes les oubliés, souvent paumés dans un patelin si pourri… que l’on préfère s’enfuir dans un trou, dans lequel, nous trouverons des épisodes de « Hélène et les Garçons sur AB1 pour ceux qui ont internet ! Bref, je vais enfin, vous expliquer quand ; comment ; pourquoi ; et enfin, (je sais, que l’un(e) d’entre vous, ont une soif d’apprendre davantage sur le sujet de la « Fête de la musique » et grâce à cet article, nous saurons qui a eu l’idée folle d’inventer « la fête de la musique » !

En cette période caniculaire, pensez à prendre « Coca-Cola aux gingembre » ; c’est bon pour le transit ; n’est-ce pas ?!

L’idée vient de Maurice Fleuret, en 1981 directeur de la musique et de la danse. Mais c’est Jack Lang qui prend l’initiative d’organiser la « fête de la musique » en 1982, qui permet aux jeunes de s’amuser, de profiter, de s’éclater, de s’enjailler comme jamais. Et surtout découvrir des nouvelles musiques.

CE FUT UN SUCCES

La question que nous nous posions depuis des décennies, pourquoi le 21 juin ; et non le quarante-douze juin … C’est le premier jour de l’Eté, la nuit la plus courte de l’année.. Un soleil qui ravive les cœurs de certaines personnes.

La fête de la musique s’étends chaque année dans plusieurs pays notamment en Europe. A l’heure actuelle, nous comptons 130 pays et plus de 340 villes qui célèbrent cette fête et qui profite aux personnes de passer une bonne nuit blanche, de s’enjailler, de s’amuser, de s’éclater en buvant des milliers de cafés au gingembre !

Alors, sur ce, je vous souhaite un bel été en plein période caniculaire, nous sommes le 21 juin 2019. Bonne fête !

Faites de la musique, fête de la musique !

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Febreze, dans l'air !

Publié le 17 Mars 2021 par Spin'Média

Febreze, dans l'air !

Ménage à fond dans l’eau de Javel :

Qu’est-ce que « être maniaque » ?

Etre maniaque, c’est aimer la propreté, le rangement, le nettoyage à n’en plus finir. Celui qui détient cette « maniaquerie » devient un emblème gênant pour lui et pour ses proches. Il est fort possible que cela engendre un « TOC », une maladie, cela est envisageable d’être consulté par un professionnel afin de gérer l’obsession du ménage.

Voici un témoignage d’un homme d’une cinquantaine d’années, qui est plongé dans une spirale infernale, le ménage à fond dans l’eau de Javel :

Âgé d’une cinquantaine d’années, ancien gérant d’une boutique d’achat-vente en plein centre-ville d’Epinal (Vosges) qui n’hésite surtout pas de passer un coup de serpillère après chaque passage des clients potentiels venus passer y jeter un œil afin d’être attiré par des objets très atypiques notamment le high-tech, des poupées, des Blu-ray… Etc. !

Cet homme est devenu maniaque dès son plus jeune âge, ne supportant pas la saleté :

« Lorsque j’ai 25 invités à la maison, je pouvais passer des heures et des heures à terminer la vaisselle, quitte à tout quitter vers 6 h du matin » dit-il.

Certaines personnes bordéliques, juste un coup de tête, deviennent maniaco en une seule journée pour, à la suite être bordélique d’une longue durée indéterminée, mais cet homme est très différent.

Chaque samedi, il se donne un rendez-vous officiel afin de poursuivre son grand ménage « J’aime prendre mon temps, ma voiture, je mets une journée à la nettoyer. »

Etre maniaque, c’est être bien dans sa peau, être à l’aise dans un endroit propre et bien rangé.

Etre maniaque, c’est prendre soin de chez soi au point en finir soin de soi-même. « Il m’arrive de mettre des fonds de teints pour avoir un teint bronzé ».

Il suffit d’aimer la propreté pour comprendre son geste qui pourrait avoir des conséquences négatives sur lui et son entourage.

« Je veux juste que les choses soient rangées, je suis très matérialiste, je suis très attaché à mes affaires, pas une tâche de café sur le sol, tout se passe sur une table et débarrassé illico pour enfin être à l’aise dans un appartement proprement lavé et ciré les sols à la cire... » nous confie-t-il.

Il suffit d’un brin de ménage pour se sentir à l’aise dans un environnement propre et sain : « Je pense que lorsque j’aurai atteint l’âge plus avancé, je serai probablement le même qu’aujourd’hui ».

Etre maniaque, c’est sentir la senteur de « Febreze » pour se sentir bien dans sa peau et sa tête.

Prenez soin de vous et de votre environnement.

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Tribunal sous haute sécurité !

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Tribunal sous haute sécurité !

Paris

Le procès a ouvert ses portes le 2 septembre 2020 : Tribunal sous haute tension

Les faits se sont déroulés à Paris, les 7, 8, et 9 janvier 2015, dans plusieurs endroits. Charlie Hebdo est pris pour cible par les « représentants d’Al-Qaida ». Le journal est attaqué après avoir caricaturé le portrait du Prophète Mohamed. Puis, une imprimerie et un Hyper Casher sont attaqués ; les personnels pris en otages. Le tout organisé par une partie des « djihadistes » d’Al-Qaïda. Ces attentats ont été revendiqués par le chef de cette organisation islamiste.

Rappelons les faits :

Le 7 janvier 2015, Charlie Hebdo a été attaqué sauvagement par les frères Kouachi avec des « Kalachnikov ». Ils tuent plusieurs membres de la société avant de prendre la fuite. Puis, ils attaquent ensuite une imprimerie dans laquelle ils prennent les employés comme cible. En même temps, Amédy Coulibaly assassine froidement une policière lors d’un contrôle routier puis, l’Hyper Casher est ciblé et encerclé par plusieurs policiers du GIGN.

Procès sous haute surveillance :

Rescapés, victimes de Charlie Hebdo, et de l’Hyper Casher, sont là dans la salle de Tribunal sous haute sécurité, masques sur les visages. Ce procès durera plus de deux mois, environ. Tous seront confrontés aux assassins afin de s’expliquer et de comprendre de ce qui a pu se dérouler. Est-ce que la France n’a pas su mettre en place une sécurisation contre les « djihadistes » ; afin de protéger les concitoyens de France. Nous n’en saurons pas plus.

Ouverture du procès : Victime en situation de colère, d’indignation et surtout d’incompréhension :

Le procès devrait avoir eu lieu avant l’été mais la crise sanitaire de la COVID-19 les a obligés à reporter au 2 septembre 2020.

Tous présents, sauf exception : Hayat Boumediene qui est la compagne d’Amédy Coulibaly. « Au fond, l’esprit de Charlie Hebdo, c’est ça, c’est refuser de renoncer à nos libertés, de renoncer aux rires, de renoncer y compris au blasphèmes » dit avec colère un journaliste de Charlie Hebdo.

Un avocat interpelle et tient à dire : « N’ayons pas peur, ni du terrorisme, ni de la liberté. »

Le procès continue à se dérouler dans les prochains jours, cette fois-ci avec les rapports des analyses des experts après avoir examiné les « djihadistes ».

Ces attentats marqueront à jamais nos concitoyens. « Que justice soit faite » d’après la victime des attentats de l’Hyper Casher.

A suivre !

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>