Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pr!nCeSs_Actuality88"

Pr!nCeSs_Actuality88 Bienvenue sur la toile, bienvenue sur mon blog, dans mon univers de connaissances et d’actu’ ! Un blog que vous recherchiez depuis des lustres ; un blog abordant plusieurs thématiques afin de mettre « à jour votre esprit ». Un blog qui mérite d’être connu et reconnu ! Suivez-le, savourez-le… les chemins de l’actualité, je tiens à les arpenter avec vous ! Journaliste, je le suis et je le resterai toujours. Je n'ai pas fait d'études mais pourtant, j'y arrive. Comme on dit : « J'suis autodidacte. » Fière de vous présenter ce que je fais et ce que j'aime faire. Donc j'ai une seule recommandation à vous faire : « Partagez autour de vous mon blog, afin d'accroitre ma notoriété pour être … Je le répète encore une fois, connue ; car une personne malentendante, qui persiste dans le domaine du journalisme n'est pas facile. Mon envie est grande de partager avec vous mes connaissances, ma culture - Je partage avec vous de nombreux d'articles qui pourraient vous intéresser. Pour celles et ceux qui désirent que je rédige un article vous concernant, je suis disponible H 24. N'hésitez pas à me contacter… et un grand merci pour votre soutien de tous les instants. Sur ce, je vous laisse admirer mon blog : Rédactrice : Pr!nCeSs_Actu88

Comment concilier aidant et personne dépendante ?

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

INTERFACIA

Un nouveau concept : Interfacia

Un aidant a pour but d'accompagner des parents, enfants et conjoint des personnes handicapées afin d’améliorer les conditions de travail.

Peut-on concilier aidant et personne dépendante ?

Quelles sont les conditions de vie ?

Quelles sont les difficultés ?

Oui, l’entreprise connait réellement la difficulté, en revanche, elle doit répondre aux besoins des personnes aidants afin qu’ils puissent s’épanouir dans leur lieu de travail. Gabrielle GUEYE propose des solutions afin d’accompagner les personnes comme parents, enfants et conjoint qui ont à leurs côtés des personnes souffrant d’un handicap afin de développer leur autonomie. Gabrielle GUEYE est la fondatrice d’Interfacia. Durant toute sa carrière, elle s’est consacrée à son travail et a son projet afin de finaliser une maitrise d’aidant ; ce qui a donné lieu à la création d’un site sur Internet accessible à tous les employeurs et employés afin de trouver ensemble des solutions adaptées. La difficulté pour l’employeur est de définir une organisation afin que les personnes ayant un proche dépendant puissent s'épanouir sur leur lieu de travail, c’est la raison pour laquelle Gabrielle GUEYE intervient afin de trouver un terrain d’entente dans leurs démarches et pour l'équilibre de tous.

 

Baromètre « Aider & Travailler »

Interfacia lance son deuxième baromètre « Aider & travailler ». Le baromètre est réalisé avec Olystic et le labRh qui sera suivi par Tilia et Responsage. Un nouveau livre blanc sera dans les bacs à la rentrée 2020. Cela consiste à mieux définir l’outil d’aide pour les entreprises. En effet, le retour à l’emploi est la seule difficulté pour les aidants. Ces derniers devant faire face aux temps consacrés uniquement aux personnes qui accompagne des individus dépendants et aux soins ; également aux difficultés de recherche d'emploi.

 

Mais qui est Gabrielle GUEYE ?

Gabrielle GUEYE est donc la fondatrice d’Interfacia qui collabore avec les employeurs afin de trouver des solutions pour améliorer le confort des personnes qui ont leurs côtés des personnes dépendantes qui désirent entrer dans le monde du travail. Gabrielle GUEYE possède un BTS force de vente, une maitrise en communication et un DESS en Sciences Politiques. Elle est porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères français. Gabrielle GUEYE se met en collaboration avec BPI France, innov’up afin de créer son deuxième baromètre « Aider & Travailler ».

 

Plus d'infos sur : https://www.interfacia.fr

Contact presse Gabrielle GUÈYE

Email : gabrielle@interfacia.fr

Téléphone : 07.67.45. 52.04

Pour obtenir le tout dernier livre blanc :

https://fr.calameo.com/books/0062813764ac9d88ffee2

 

Pour répondre aux questionnaires des aidants :

https://fr.calameo.com/books/0062813764ac9d88ffee2

La rédaction : Chid'Z_Pro !

commentaires

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Epinal

Philippe Roussel, le chanteur le plus emblématique des Vosges.

Philippe Roussel, né le 26 octobre 1960 à Epinal, chanteur, connu dans toute la région des Vosges et au-delà grâce à ces comptines pour enfants. 

 

Confinement

Philippe Roussel a profité de ces deux mois de confinement pour écrire 54 chansons, qu'il a intitulé les « Brouillons »

« Le loup c’est moi, c’est toi… Le loup c’est nous… C’est notre histoire à nous. » Le loup représente un personnage emblématique pour enfants. 

 

Dés lors du confinement, il écrit un texte qui le publie ensuite sur FaceBook, pour enfants les aidant à surmonter leurs angoisses liées à la crise sanitaire du Covid-19. Il a donc décidé d’en poster plusieurs par jour. Ce projet a pris une énorme notoriété, un rituel attendu à partir de 17 h sur un réseau social idéal pour se retrouver en famille.

 

Concept final

Lorsque le gouvernement a annoncé le déconfinement progressif, il pensait que ces projets fait durant le confinement seront aux oubliettes, néanmoins ce ne fut pas le cas et, il a fait en sorte de créer un livre-2-CD qui en a vendu 500 exemplaires grâce à un site de mécénat participatif. « Il s’agit donc d’un outil-témoignage fait dans l’urgence » dit-il.

Philippe Roussel a eu une énorme chance la collaboration de Françoise TENIER, qui a rédigé la préface dans son fameux livre « Les Brouillons ».  Il a notamment travaillé avec un journaliste-écrivain Claude Vautrin qui lui a permis d’écrire 55 chroniques, sans ça ce livre n’existerai pas. Claude VAUTRIN est auteur de plusieurs romans, de nouvelles et récits… dont « pour l’amour des Vosges ».

Ensuite, Philippe JALBERT est l’illustrateur de couverture, qui lui a permis de réaliser ce livre qui présente plusieurs dessins. Et enfin, Alexis FERRIER, qui a fait toutes les illustrations intérieures ainsi que la mise en page.

Son souhait le plus intime, c’est d’essayer d’en vendre le plus grand nombre au niveau national puisque ce livre-CD sera distribué par "Grrr Art Edition" cet l’automne. 

 

Dès l’automne, je vous recommande d’acheter ce livre, vous ne serez pas déçus.

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Charlie Hebdo : en plein désarroi

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Charlie Hebdo : en plein désarroi

Charlie Hebdo en plein désarroi :

Charlie Hebdo visé par les terroristes suite au procès des attentats 2015 :

 

Vendredi 25 septembre 2020 a eu lieu une attaque terroriste devant les locaux de Charlie Hebdo.

 

Des terroristes ont attaqué deux personnes qui se trouvaient devant les anciens locaux de Charlie Hebdo – l’un d’eux attaque sauvagement les deux individus à l’aide d’une feuille de boucher devant la société de Production AudioVisuelle Première Ligne (Cash Investigation) – La police se rend rapidement sur les lieux.

 

Il s’agit d’un homme et d’une femme d’une trentaine d’années, travaillant pour cette société qui déjà étaient traumatisés par l’attentat de 2015. Tous deux discutaient et faisaient une pause cigarette lorsqu’un seul et même homme les attaque sauvagement, les victimes sont prises en charges par le SAMU et leur état n’est plus en danger.

 

« J’ai eu l’impression de revivre 2015 » dit un habitant voisin de l’immeuble de Charlie Hebdo.

 

Les forces de l’ordre, grâce à leur dispositif, arrêtent deux suspects dans Paris ; l’un d’eux, âgé de 18 ans, originaire du Pakistan, présenté comme l’auteur présumé. Le suspect ne présentait aucun signe de radicalisation. Cet homme aurait été vu en train de discuter avec un homme, il s’agit d’un Algérien de 33 ans, lui également ne serai pas « Fiché S ».

 

L’enquête est en cours, le parquet national antiterroriste a été saisi d’une enquête pour « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste ». L’un des deux reconnait les faits qui lui sont reprochés.

En pleine période d’une ouverture de procès des attentat 2015, Charlie Hebdo était visé et fait l’objet de nouvelles menaces depuis la publication des caricatures de Mahomet.

Le procès des attentats 2015 a débuté le 2 septembre 2020 et fera l’objet d’une éventuelle sécurisation afin d’éviter d’autres attaques terroristes.

 

Sachant que Charlie Hebdo, en 2015 a subi une attaque sanglante par les Frères Kouachi, qui a tué plusieurs membres de cette société, qui avait pour l’habitude de publier des caricatures de Mahomet. Tous les habitants de ce quartier, sont et resteront à jamais choqués, traumatisés par ces attentats. L’un d’eux témoigne : « J’ai entendu des hurlements terribles, je lisais tranquillement dans le salon. Mon fils était dans la rue lorsque les Frères Kouachi ont abattu Ahmed Merabet sur le trottoir à 50 mètres d’eux, et qui a tout vu … »

Suite à l’attaque de ce vendredi, j’ai aperçu une jeune fille ensanglantée, grosse plaie sur la tête et une autre au visage » témoigne Claude Ibarez, né en Algérie

 

« Lorsque je vois des abrutis qui insultent les victimes de Charlie Hebdo sur les réseaux sociaux, je savais que ça pouvait recommencer »

 

L’affaire est en cours.

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Fête Saint-Maurice...

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Fête Saint-Maurice...

Fête Saint-Maurice appelé plus couramment Fête foraine aura lieu le 22 septembre 2018

Hey, mes chers internautes

 

INTRODUCTION

 

Comme chaque année, fin septembre jusqu'au début octobre, c’est-à-dire 3 semaines, la fête foraine appelée "Fête Maurice" revient sur Epinal et se pose sur le terrain du "Champs de Mars", cette année aura lieu le 22 septembre.

Pourquoi fête-t-on ? Pourquoi appelle-t-on "Fête de Saint-Maurice" ? A quoi sert-elle ?

Comme on le sait, c'est la plus grande fête dans les Vosges.

La fête de Saint-Maurice célèbre selon les moyens c’est-à-dire par les sensations fortes et l'adrénaline de tous les grands manèges de tous les temps. Certes, il y a une grosse concurrence avec Fraispertuis, Walt Disney. Etc. ! On y trouve également de la restauration, des gourmandises, avec un accueil chaleureux de tous les forains.

 

COMMENT CELA A COMMENCE

 

Tout a commencé par une affaire de famille; en général, ca se transmet de génération en génération.

En effet, un forain nous explique comment cela s'est transmis, sa passion, ses succès :

 

 « Mon grand-père l’a racheté en 1961, mon père l’a repris en 1963 et je le gère depuis 2003, relate David Dupont. Il n’y a plus rien d’origine, mais le tour est identique. »

 

Résidant durant l’hiver avec sa famille en Saône-et-Loire, le forain couvre onze foires par an de février à novembre, principalement dans le quart Nord-Est, de Chalon-sur-Saône à Beaune via Verdun, Saint-Dizier et Lure. Un rythme forcément contraignant. « C’est une vie particulière mais nous y sommes attachés, explique David Dupont. Nos deux enfants (7 et 11 ans) changent souvent d’établissement. Ils en font huit à l’année. C’est une organisation à suivre mais ça leur donne une capacité d’adaptation. »

 

Y'aura-t-il des nouveautés ?

A vous de voir le 22 septembre 2018

 

INFORMATIONS :

176e édition de la fête de la Saint-Maurice à Epinal, au Petit Champ de Mars

Du 23 septembre au 15 octobre (jusqu’à 23 h, les samedis jusqu’à 1 h).

Journées demi-tarifs les : mercredi 4 octobre toute la journée / mardi 10 octobre à partir de 18 h / mercredi 11 octobre toute la Journée.

Feu d’artifice de clôture le samedi 14 octobre à 22 h 30.

 

Sur ce, bonne fête !

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Attentat poignant : Samuel Paty, décapité pour .. Une liberté d'expression !

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Attentat poignant : Samuel Paty, décapité pour .. Une liberté d'expression !

Samuel Paty

Professeur d’Histoire-Géo au Collège de Bois-D’Aulnes dans les Yvelines

 

Samuel Paty, âgé de 47 ans, père d’un petit jeune homme de 5 ans, enseignait l’Histoire-Géographie à Conflans-Sainte-Honorine, a été décapité à sa sortie de son collège, par un djihadiste de 18 ans, né en Russie, originaire de Tchétchène. L’auteur présumé a été abattu par les forces de l’ordre.

 

Samuel Paty, présentait à ce jour, à ses élèves, des caricatures du Prophète Mahomet dessiné par Charlie Hebdo. Il a été désigné d’un excellent professeur, il était aimé, investi, et très soucieux de l’avenir de ses élèves.

 

D’après les propos d’une de ses élèves, il présentait ses dessins chaque année afin de partager son opinion sur la « liberté d’expression », jusqu’ici, il n’avait aucun souci avec les jeunes.

 

Né à Moulin (Allier), il rentre en Préparatoire aux grandes écoles à l’Université Lumière-Lyon II puis rentre sans difficulté à l’IUFM de Lyon. Il obtient son diplôme CAPES d’Histoire-Géographie en 1997.

 

Le déroulement de l’assassinat

 

Abdellah Anzorov fait le trajet entre Evreux et Conflans-Sainte-Honorine, accompagné par d’autres personnes afin de lui montrer le chemin menant jusqu’au Collège où enseignait Samuel Paty, pour l’humilier. Sachant ne pas avoir le profil de ce professeur d’Histoire-Géographie, aborde quelques jeunes pour un échange assez particulier, lui donner le profil de Samuel Paty contre un billet de 300-350 €.

 

Après cette attaque dramatique, Abdellah Anzorov laisse un message sur Twitter en s’adressant à Emmanuel Macron (Président de la République) ; « Macron, le dirigeant des infidèles. J’ai exécuté un de tes chiens de l’enfer qui à oser rabaisser Mohamed, calme ses semblables avant qu’on ne vous inflige un des châtiments ».

 

Il était inconnu dans des services de renseignements, en revanche était connu par les faits insignifiants.

 

Une minute de silence en sa mémoire 

 

Le 2 novembre 2020, les élèves font leur rentrée scolaire aux heures habituelles. Une rentrée dans un contexte particulier ; entre confinement et attentat, les élèves tout comme enseignants rendent hommage à Samuel Paty, une minute de silence en sa mémoire, aux alentours de 11 h.

La France traverse une période extrêmement difficile ; les enseignants continuent à proclamer l’acte ignoble revendiqué par DAESH.

Encore un petit garçon qui va grandir sans papa.

Courage !

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Attentat en plein centre ville de Nice

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

 Attentat en plein centre ville de Nice

Attentat Nice :

Attentat perpétré dans une église Notre-Dame « l’Assomption ».

Jeudi 29 octobre 2020, vers 9 h du matin, l’assaillant aurai attaqué 3 personnes à coup de couteau. Quelques semaines après l’attaque de Samuel Paty. L’assaillant aurai été abattu par les forces de l’ordre. Le Premier Ministre « Jean Castex » a mis en place un plan « Vigipirate » « Urgence Attentat ». A ce jour, 2 autres attentats ont été déjoués.

C’est un jour comme d’autre ; la vie appartient à celui qui se lève tôt ; au lever du soleil, au petit déjeuner, chaque croyant se prépare pour se rendre à L’église ; Notre-Dame « L’Assomption » afin de prier le Seigneur. Aucun d’entre nous pensait que ce jour-là allait être un jour très particulier, dans un contexte particulier.

Vers 9 h ; les croyants se sont rendus à la basilique ; un homme criant « Allah Akbar » fait son apparition, égorge une personne âgée de 70 ans, puis une trentenaire qui cherchait à se réfugier dans un café voisin, et un homme de 45 ans, sacristain de la basilique a également été tué pendant l’attaque atrocement dramatique.

 

C’est le 3ème attentat perpétré à Nice d’après les propos du Maire de Nice :

  • 3 février 2015 : Moussa Coulibaly tue 3 soldats
  • 14 juillet 2016 : Mohamed Lahouej-Bouhel a fait 86 morts sur la Promenade des anglais.

Une enquête est ouverte pour « assassinat en relation avec une entreprise terroristes » « Association de malfaiteurs terroristes criminelles » …

Au sujet de l’attentat dans l’Eglise Notre-Dame « L’Assomption », il s’agirait d’un certain Brahim A. né en 1999 se trouvait en situation irrégulière, venait séjourner quelques jours afin de se préparer à cet acte ignoble.

A ce jour, il se trouvait que d’autres attentats avaient eu lieu :

  • Attaque au couteau à Avignon, l’agresseur aurai tenté d’attaquer les forces de l’ordre vers 11 h 15. L’agresseur a été abattu.
  • Attaque au couteau à Lyon – Un jeune homme déambule dans le quartier avec une arme blanche de 30 cm dans le quartier de Perrache. L’agresseur aurai affirmé qu’il entendait des voix et a été diagnostiqué par les psychiatres qu’il est atteint « Schizophrène », a été interné dans un hôpital psychiatrique.

 

Suite à cela, Emmanuel Macron se rend sur le lieu du drame à Nice afin de déployer plusieurs militaires dans le territoire. Le plan Vigipirate a été mis en place.

Le glas a sonné vers 15 h dans toutes la France.

 

Rendons hommage à nos victimes de ces actes ignobles.

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Attentat RER en plein centre-ville de Paris

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Attentat RER en plein centre-ville de Paris

Ile-De-France à Paris

Attentat du RER B à Saint-Michel…

Attentat a eu lieu le 25 juillet 1995 à 17 heures, une bombe explose sous-sol de la Station Quai Gare de Saint-Michel à Paris. Revendiqué par le « Groupe Islamique armé » (GIA). On recence 8 décès et 117 blessés.

Le Président de La République « Jacques Chirac » et le Premier Ministre « Alain Juppé » se rendent sur le lieu du drame dans la journée qui suive.

Cependant, aucune revendication, manque de preuve, le Ministre de l’Intérieur Jean-Louis Debré lance un appel au témoin afin de résoudre l’énigme, et offre un million de francs, a ceux et celles qui permettra d’identifier les terroristes.

Quelques jours plus tard, les « terroristes » revendiquent l’attentat. La bombe ressemblait a une bonbonne de gaz de camping rempli de poudre noir, désherbant et de mitraille avec un réveil pour retardateur sous le siège d’un RER B à Saint-Michel.

 

Attentat éclate en plein centre-ville de Paris :

6 jours plus tard, le 31 juillet 1995, le Service de Renseignement algérien, dénonce qu’il y aura éventuellement plusieurs attentats à explorer sur Paris.

Le 17 aout 1995, une bombe cachée dans une poubelle parisienne a hauteur 44 Avenue Friedland explose et fait 17 blessés.

Néanmoins, le GIA (Groupe Islamique Armé) rédige une lettre en s’adressant à Jacques Chirac en lui faisant comprendre qu’il était temps de se convertir à l’Islam. En vain…

Les poseurs de bombes sont identifiés grâce aux empreintes digitales qui n’a pas explosé le 26 aout 1995 ; (Echec)…

Puis, sur la voie ferrée TGV Lyon-Paris près de Cailloux sur Fontaines. Les deux suspects sont : Khaled Kelkal et Boualem Bensaïd.

Les deux suspects continuent leurs escapades : deux attentats se succèdent ; Paris 15ème, et Villeurbanne vers le début du mois de septembre. Aucune victime est à déplorée.

 

Suspects arrêtés et tués par les forces de l’ordre :

Le suspect Khaled Kelkal est abattu par les gendarmes le 29 septembre 1995, grâce au numéro de téléphone trouvé dans les poches de Khaled Kelkal, les forces de l’ordre arrêtent Karim Koussa, Boualem Bensaïd et Smaïn Ait Ali Belkacem et seront jugés et condamné sont incarcérés dans la prison criminelle à perpétuité le 30 octobre 2002. Tandis que Ali Touchent (le cerveau) sera alors tué en Algérien en 1997, et Rachid Ramda (le financier) sera lui aussi arrêté en Grande-Bretagne en novembre 1995, jugé pour 3 attentats, il sera également jugé par la justice française après 10 ans ; extradé le 1er décembre 2005 ; il sera, en outre, condamné pour complicité à la réclusion criminelle à perpétuité le 26 octobre 2009 par la Cour d’Assise.

 

Fin de carnage d’attentats en France ?

La France pensait ne plus connaître ces horribles attentats jusqu’en 2015, par Mohamed Merah suivi des Frères Chouaki ; accompagné de Coulibaly, puis fini par une grande traversée de camion provoquant plusieurs blessés et décès lors de la Fête Nationale lors du défilé de 14 juillet… Affaire à suivre !

 

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Charlie Hebdo, les victimes non-visées !

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Charlie Hebdo, les victimes non-visées !

Paris :

Charlie Hebdo, victime d’un attentat en 2015…

Nous sommes le 7 janvier 2015, vers 11 h 30, les deux frères Kouachi pénètrent dans le bâtiment armé de fusils d’assaut, et tire sur 11 personnes dont 8 membres de la Rédaction « Charlie Hebdo ».

 

Qui sont les victimes de Charlie Hebdo :

Les victimes de Charlie Hebdo sont : Cabu, Charb, Honoré, Tigrous, Wolinsh, Elsa Cayat, Bernard Moris, Franck Brinsolaro, Moustapha Ouarred, Michel Renaud, Frédéric Boisseau, puis le gardien de la paix, Ahmed Merabet, qui sera tué lors d’un délit de fuite, sur le Boulevard Richard-Lenoir.

 

Quelques jours plus tard, les « djihadistes » prennent en otage les employés ainsi l’employeur dans l’imprimerie au Nord de Paris. Et seront exécutés par le « groupe d’intervention de la gendarmerie national ; (GIGN). L’attentat sera revendiqué par le Groupe d’Al-Qaïda. Puis en synchronisation avec l’attentat des deux frères « Kouachi » ; Amédy Coulibaly sera également exécuté lors de l’assaut à la « supérette de l’hyper casher ». 

On retourne quelques jours avant, tout d’abord ; Amédy Coulibaly, le 8 janvier 2015 se trouve à Montrouge vers 8 h ; lors d’une intervention sur un accident de voiture, Amédy Coulibaly tue froidement, Clarissa Jean-Philippe, une policière municipale de plusieurs balles dans le dos et blesse grièvement un agent de voirie. Puis, prend la fuite et perd sa cagoule lors d’une altercation ; les policiers mènent une enquête afin de conclure l’assassinat tragique lors d’une d’un différend avec l’un des policiers à un accident de voiture ; ils lancent un appel à témoin afin de trouver la trace d’Amédy Coulibaly, qui en déduit clairement qu’il est le complice des frères Kouachi, se seraient alors rencontrés lors de leurs séjours en prison dans les années 2005.

 

La prise d’otage a la supérette de « l’hyper casher »

Nous sommes le 9 janvier 2015 vers 13 h, Amédy Coulibaly se trouve dans la supérette de l’hyper casher, retenant des otages et assassine avec froideur 4 personnes trouvant dans l’établissement. Vers 17 h, l’assaut est donné, il sera alors assassiné par les forces de l’ordre (GIGN).

 

L’attentat a été revendiqué sur BFM TV par le groupe d’Al-Qaïda. C’est le début d’une série d’attaque d’attentat en France depuis l’affaire de Mohamed Merah.

 

Affaire à suivre…

 

Biographie des deux frères Kouachi et d’Amédy Coulibaly

Chérif Kouachi né le 29 novembre 1982 dans le 10ème arrondissement de Paris ;

Said Kouachi né le 7 septembre 1980 à Paris sont deux frères de sang, deux terroristes français et font parties du groupe d’Al-Qaïda de Yemen. Suite à l’attentat de Charlie Hebdo, les deux frères Kouachi trouvent la mort lors d’un assaut donné par les forces de l’ordre (GIGN).

Issue d’une famille algérienne. Mère se prostituait afin de subvenir aux besoins de ses enfants, décédé en 1995, serait probablement enceinte d’un 6ème enfants, et la cause du décès serait liées à un suicide, en ingurgitant des médicaments.

Puis, leurs plus jeunes âges, les deux frères Kouachi seront placés dans un foyer « centre des Monédiaires » Fondation Claude Pompidou à Treignac, plus précisément en Corrèze entre 1994 à 2000. Puis tous deux, sont scolarisés. Said obtient un CAP, puis un BEP dans l’hôtellerie avant de rejoindre Paris.  Puis Cherif, qui sera alors scolarisé  Georges-Cabanis de Brive-la-Gaillarde ; puis pars revivre sur Paris. Il réalise des clips de rap et devient livreur chez El Primo Pizza.

Un jeune homme sans histoire, se radicalise en mettant en relation avec les jeunes salafistes. Cherif se marie à Charleville-Mézières le 1er mars 2008, avec sa femme Izzana, porte le Hijjab depuis son pélèrinage a la Mecque.

En revanche, Said devient l’un des frères le plus chaotique de l’histoire ; il devient depuis son retour sur Paris, un délinquant connu des services policiers. Malgré ses déboires, il se marie dans la même ville que son frère Chérif Kouachi. En 2011, il part à la conquête au Yémen afin de s’entrainer au Djihad pour y effectuer quelques tours d’attentats en France. Le pays mal-aimé des « djihadistes ».

 

 

Paris :

Paris se met en colère : le 13 novembre 2015

Attentat revendiqué par le Groupe « DAESH » :

Le déroulement de la soirée du 13 novembre 2015, où ce jour, Paris s’est mis en colère :

  • Stade de France : vers 21 h 20 ; 1er groupe – match amical –France-Allemagne auquel François Hollande assiste avec le Ministre de l’Intérieur : au abord du Stade de France, dans un endroit peu fréquenté, les 3 djihadistes – 2 irakiens âgé de 20 ans Ammar Mansour, Mohamed Al-Mahmod et un français Bilal Hadfi , l’un d’eux actionne  la bombe en tuant un supporter Manuel Dias puis quelques minutes plus tard, une autre bombe s’éclate et 30 min plus tard, le troisième fait explosé sa ceinture rempli de bombes de gaz faisant un mort et plusieurs sont grièvement blessés.
  • Rue De Paris dans le 10ème et 11ème arrondissement vers 21 h 40 ; plusieurs djihadistes se font retentir par leurs bombes actionnaient grâce à leurs télécommandes. Plusieurs victimes sont à déplorer.

3 djihadiste de ce groupe sont : Brahim Abdeslam 31 ans, Chakib Akrouh 25 ans et Abdelhamid Abbaaoud 28 ans sont tous connus des services policiers anti-terroristes en Syrie. Ils sont, en effet, fiché S.

  • Bataclan : le dernier groupe arrive au théâtre dans le 11ème arrondissement, tuant des personnes qui se trouvaient à l’extérieur du théâtre, néanmoins, ils rentrent dans la salle et tue froidement en criant « Allah Akbar ». Plusieurs spectateurs assistent à cette scène et sont même prise au piège de ce carnage terrible, faisant 90 morts, 10 sont grièvement blessés.

Quelques jours plus tard, le procureur de La République fait son bilan concernant l’attaque d’une série perpétrée durant la soirée du 13 novembre 2015 :

On y recense :

14 novembre 2015 : 129 mort ; 354 blessés hospitalisés, 94 urgences absolues, 250 urgences relatives et 302 sont hospitalisés dans les « Hôpitaux de Paris ».

 

Nice :

Attentat à Nice le 14 juillet 2016

Une fête nationale pas comme les autres

Une attaque terroriste : camion Bélier à Nice fonce devant la foule sur la « Promenade des Anglais » à Nice (Alpe-Maritimes). Le conducteur qui conduisait ce camion se prénomme Mohamed Lahouajeh-Boihlel, originaire tunisienne réside sur Nice. Cette attaque est revendiqué par le Groupe DAESH ; causant 86 morts, 458 blessés. Il prend fin de cette horrible attentat lorsqu’il sera alors abattu par les forces de l’ordre.

Une fête nationale pas comme les autres vers 22 h à 22h 20, 30 000 personnes célébraient cette fête par une fumée de feux d’artifices qui prend fin vers 22 h 30 lorsque le poids-lourds attaque la foule en y effectuant un détour de droite a gauche, montant les marches d’escaliers afin d’éliminer plusieurs victimes. Une fois franchie ce cap, un individu en scooter lache ses deux roues afin de monter les marches du camion pour y accéder a la cabine du chauffeur, mais en vain… Mohamed Lahouajeh-Boihlel tire sur plusieurs victimes avec un pistolet de calibre 7.65MM. Ce carnage prend fin lorsque les forces de l’ordre l’exécute.

 

Son profil :

Il semblerait qu’il souffre d’une dépression nerveuse pendant la période de 2000 à 2004, quitte la Tunisie pour la France, et épouse une franco-tunisienne, avec qui il conçoit 3 enfants. Sa femme le décrit comme un homme violent, il la harcelait psychologiquement et la battait. Connu des services de police pour des faits délinquants en 2010, il sera condamné à 5 reprises pour violence, vol et dégradation mais jamais n’a été porté fiché S.

Il paraitrait un homme sympathique, joyeux, respectueux, mais en réalité, il partait suivre des formations de « Djihad » en Syrie organisé par le Groupe DAESH afin d’y effectuer plusieurs attentats en France, le pays le plus détesté de tous les groupes islamistes djihadistes.

 

Cette attaque de terrorisme aurait fait plus de morts que de blessés et cela, la France n’avait pas connu une telle ampleur depuis la 2nd Guerre Mondiale.

Affaire à suivre

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Il y a 19 ans, l'Amérique sous les débris

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Il y a 19 ans, l'Amérique sous les débris

Amérique

Il y a 19 ans, l'attentat du World Trade Center

Il y a 19 ans, presque jour pour jour, les tours jumelles du « World Trade Center » de New York s’effondrent suite à un attentat perpétré par les terroristes Islamistes d'Al Qaïda menés par Oussama Ben Laden.

Le 11 septembre 2001, le monde entier est traumatisé. Le choc est planétaire.

Toutes les chaines de la planète diffusent les images des deux tours frappées par plusieurs avions de ligne.

Lors du décollage, les voyageurs et les pilotes sont pris en otages par 19 terroristes. Ils détournent quatre avions. Deux d’entre eux détruisent le « World Trade Center », puis quelques minutes plus tard, un troisième plongent sur « le Pentagone », puis un 4ème qui s’écrase en pleine forêt.

On recense 3 000 morts et 6 000 blessés.

C’est l’une des histoires les plus meurtrières depuis l’après-Guerre.

« Je crois qu’on n’oubliera jamais. Cette catastrophe a touché tout le monde. Les Noirs, Les Blancs, les Jaunes, et puis nous, les vieux, on a toujours peur. Après un truc pareil, comment pourrait-on se sentir en sécurité » nous confie un rescapé.

 

Pendant ce carnage, Georges Bush se trouvait dans un établissement pour enfants en Floride (USA). Il n’a pas perdu de temps pour se rendre sur le terrain du drame afin de constater les dégâts et trouvé un terrain d’entente pour tenter d'exécuter le grand chef d’Al-Qaida, en envoyant une patrouille d’armées ; « Nous sommes en guerre » dit-il

 

Cette épisode marquera les esprits de chaque habitant des Etats-Unis et de la France entière. Georges Bush décide d’arrêter Oussama Ben Laden, la guerre éclate au grand jour.

Oussama Ben Laden a été tué le 2 mai 2011 au Pakistan.

 

La « guerre » prend fin.

La rédaction : Chid'Z_Pro

commentaires

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Epinal

Abel Aber, un espoir après une histoire tragique

 

A l’âge de 17 ans, le Spinalien Abel Aber est victime d’un accident tragique de scooter qui lui vaut une amputation de la jambe droite. Aujourd’hui, à 34 ans, il est médiateur sociale, éducateur sportif à la ville d’Epinal et partage sans tabou son histoire.

Après son accident en 2001, les médecins font plusieurs tentatives pour sauver sa jambe. Ils lui expliquent alors que la meilleure solution pour éviter la gangrène est une amputation. Sa famille et lui-même sont sous le choc mais il décide de se prendre en main pour affronter au mieux cette épreuve.  « Il y a pire que moi, j’aurais pu être en fauteuil roulant ou perdre un bras », confie-il. Passé cet épisode dramatique, il retrouve le sourire et la motivation grâce à la boxe-thaï. « Je peux le faire, je peux réussir », explique Abel Aber.

Deux enfants malgré le handicap

Son handicap ne l’a pas empêché de fonder une famille. Il a eu deux enfants avec sa femme, une fille de 10 ans et un fils de 8 ans, pour qui le sujet du handicap n’est pas un tabou. Ils en parlent régulièrement ensemble et il continue de pratiquer des activités avec eux : Spinaparc, piscine, sport… Concernant le regard des autres dans la rue, il répond directement. « Lorsque j’ai perdu ma jambe, le regard des gens me pesait un peu, mais, même si ce regard peut être chiant, je m’en fous ».

Les JO 2024 pour objectif

Le sport, lui a redonné un espoir de vivre. Il a tout d’abord, débuté par la musculation qui lui a permis de se retrouver dans une salle de sport de boxe-thaï. Il s’est dit que le sport est un moyen d’extérioriser ses émotions, et il s’est forgé un mental d’acier.

Grâce à cela, il s’est fixé l’objectif de réussir à participer aux Jeux paralympiques à Paris en 2024 avec un sport du haut niveau : le canoé-kayak en ligne.

Il s’entraine tous les matins, sort son canoé et sa pagaie et part pour un entrainement intensif de canoé kayak, pour tenter d’atteindre les minimas qui sont de 50 secondes pour 200 m en ligne, afin d’être qualifié pour représenter la France. A ce stade, à quatre ans de l’échéance, il réalise un temps de 1mn sur cette distance. « Si je n’y arrive pas, j’aurai au moins essayer ».

Rachida et Jérôme LALLEMAND

 

 

 

 

 

 

 

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>