Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

*AlySha Sy*

*AlySha Sy*

*AlySha Sy* Bienvenue sur la toile, bienvenue sur mon blog, dans mon univers de connaissances et d’actu’ ! Un blog que vous recherchiez depuis des lustres ; un blog abordant plusieurs thématiques afin de mettre « à jour votre esprit ». Un blog qui mérite d’être connu et reconnu ! Suivez-le, savourez-le… les chemins de l’actualité, je tiens à les arpenter avec vous ! Journaliste, je le suis et je le resterai toujours. Je n'ai pas fait d'études mais pourtant, j'y arrive. Comme on dit : « J'suis autodidacte. » Fière de vous présenter ce que je fais et ce que j'aime faire. Donc j'ai une seule recommandation à vous faire : « Partagez autour de vous mon blog, afin d'accroitre ma notoriété pour être … Je le répète encore une fois, connue ; car une personne malentendante, qui persiste dans le domaine du journalisme n'est pas facile. Mon envie est grande de partager avec vous mes connaissances, ma culture - Je partage avec vous de nombreux d'articles qui pourraient vous intéresser. Pour celles et ceux qui désirent que je rédige un article vous concernant, je suis disponible H 24. N'hésitez pas à me contacter… et un grand merci pour votre soutien de tous les instants. Sur ce, je vous laisse admirer mon blog : Rédactrice : * AlySha Sy*


Maire d'Epinal (1983/1997) "Philippe Seguin"

Publié par Spin'Média sur 14 Mars 2021, 11:43am

Maire d'Epinal (1983/1997)  "Philippe Seguin"

Philippe Seguin :

Un maire des Vosges assez emblématique

Philippe Seguin voit le jour le 21 avril 1943 à Tunis. Son papa, âgé de 22 ans, meurt pendant la 2nd Guerre Mondiale ; lorsqu’il avait tout juste un an. Il fait ses études au Lycée Carnot de Tunis. Lorsqu’il a obtenu ses diplômes, sa maman Denyse Seguin Danièle, décide du jour au lendemain de tout abandonner et revenir vivre en France à Draguignan plus précisément. Philippe poursuit ses études au Lycée Alphonse-Daudet de Nîmes, il obtient le BAC, puis continue vers L’Ecole Normale d’Instituteurs du Var. Après avoir obtenu sa « Licence » à la Fac de Lettre, il décroche un diplôme d’Etude Politique à Aix-En-Provence en 1967.

Ensuite, il se dirige vers l’ENA, promotion « Robespierre » (janvier 1968/mai 1970)

A la cour des comptes en septembre 1970, il s’oriente vers Auditeur de Seconde Classe en 1971, puis « Auditeur de première classe ».

 

Cependant, il évolue dans les rangs du Rassemblement pour la République (RPR), au sein duquel il débute sa carrière politique en 1973, qui sera alors « chargé de mission au Secrétariat Général de la Présidence République Georges Pompidou sous le gouvernement de « Valéry Giscard d'Estaing ». En 1974, il se trouve en tant qu’Adjoint au directeur de l’Education Physique et des sports et pour finir au Secrétariat d’Etat.

Ensuite, en 1975, il intègre la Cour des Comptes qui avant de revenir en politique en 1978, il sera alors « Chargé de Mission au secrétaire d’Etat aux relations avec le parlement.

En 1978, il n’hésite pas à lancer sa carrière dans la politique, il pose sa candidature afin de concrétiser ses projets en tant que « Maire » d’une commune quelconque.

Il est alors élu « député » dans les Vosges en Avril, puis devient « Maire » de la Commune d’Epinal (1983/1997)

Puis, « Ministre des affaires Sociales et de l’Emploi dans le gouvernement du Premier Ministre Jacques Chirac sous la présidence de François Mitterrand.

 

Coup de tonnerre : en 1992, il prend un grand tournant :

Il s’engage à dire « non » au traité de Maastricht et estime que le traité européen est une menace pour l’indépendance de la France.

En revanche, François Mitterrand accepte volontiers un débat télévisé afin de mieux comprendre le choix de Philippe Seguin.

Malgré ce tournant, leurs divergences politiques, il porte un grand respect et une amitié forte avec François Mitterrand.

Lors de l’Election Présidentielle en 1995, il apporte son soutien envers Jacques Chirac, et espère être nommé « premier ministre », une fois que Jacques Chirac est élu. Alain Juppé est nommé à sa place.

 

Après quelques mois de retraite, Seguin fait son retour dans la politique, il postule à l'élection de maire de Paris. Edouard Balladur et François Panafieu lui laissent une chance. En 2002, pendant les élections, Jacques Chirac décide de créer un nouveau parti plus ouvert que le RPR (Union pour un Mouvement populaire) UMP qui a pour projet de soutenir en rassemblement les gaullistes, libérales et du centre droit, auquel Philippe Seguin refuse d’intégrer ses partis. Il démissionne alors du Conseil de Paris et se retire de la politique définitivement. Sa carrière politique se termine donc maintenant.

 

Enfin, Philippe Seguin est mort suite à une crise cardiaque le 7 janvier 2010.

Paix à son âme.

La rédaction : Chid'Z_Pro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents