Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pr!nCeSs_Actuality88"

Pr!nCeSs_Actuality88 Bienvenue sur la toile, bienvenue sur mon blog, dans mon univers de connaissances et d’actu’ ! Un blog que vous recherchiez depuis des lustres ; un blog abordant plusieurs thématiques afin de mettre « à jour votre esprit ». Un blog qui mérite d’être connu et reconnu ! Suivez-le, savourez-le… les chemins de l’actualité, je tiens à les arpenter avec vous ! Journaliste, je le suis et je le resterai toujours. Je n'ai pas fait d'études mais pourtant, j'y arrive. Comme on dit : « J'suis autodidacte. » Fière de vous présenter ce que je fais et ce que j'aime faire. Donc j'ai une seule recommandation à vous faire : « Partagez autour de vous mon blog, afin d'accroitre ma notoriété pour être … Je le répète encore une fois, connue ; car une personne malentendante, qui persiste dans le domaine du journalisme n'est pas facile. Mon envie est grande de partager avec vous mes connaissances, ma culture - Je partage avec vous de nombreux d'articles qui pourraient vous intéresser. Pour celles et ceux qui désirent que je rédige un article vous concernant, je suis disponible H 24. N'hésitez pas à me contacter… et un grand merci pour votre soutien de tous les instants. Sur ce, je vous laisse admirer mon blog : Rédactrice : Pr!nCeSs_Actu88

Charlie Hebdo, les victimes non-visées !

Publié le 16 Mars 2021 par Spin'Média

Charlie Hebdo, les victimes non-visées !

Paris :

Charlie Hebdo, victime d’un attentat en 2015…

Nous sommes le 7 janvier 2015, vers 11 h 30, les deux frères Kouachi pénètrent dans le bâtiment armé de fusils d’assaut, et tire sur 11 personnes dont 8 membres de la Rédaction « Charlie Hebdo ».

 

Qui sont les victimes de Charlie Hebdo :

Les victimes de Charlie Hebdo sont : Cabu, Charb, Honoré, Tigrous, Wolinsh, Elsa Cayat, Bernard Moris, Franck Brinsolaro, Moustapha Ouarred, Michel Renaud, Frédéric Boisseau, puis le gardien de la paix, Ahmed Merabet, qui sera tué lors d’un délit de fuite, sur le Boulevard Richard-Lenoir.

 

Quelques jours plus tard, les « djihadistes » prennent en otage les employés ainsi l’employeur dans l’imprimerie au Nord de Paris. Et seront exécutés par le « groupe d’intervention de la gendarmerie national ; (GIGN). L’attentat sera revendiqué par le Groupe d’Al-Qaïda. Puis en synchronisation avec l’attentat des deux frères « Kouachi » ; Amédy Coulibaly sera également exécuté lors de l’assaut à la « supérette de l’hyper casher ». 

On retourne quelques jours avant, tout d’abord ; Amédy Coulibaly, le 8 janvier 2015 se trouve à Montrouge vers 8 h ; lors d’une intervention sur un accident de voiture, Amédy Coulibaly tue froidement, Clarissa Jean-Philippe, une policière municipale de plusieurs balles dans le dos et blesse grièvement un agent de voirie. Puis, prend la fuite et perd sa cagoule lors d’une altercation ; les policiers mènent une enquête afin de conclure l’assassinat tragique lors d’une d’un différend avec l’un des policiers à un accident de voiture ; ils lancent un appel à témoin afin de trouver la trace d’Amédy Coulibaly, qui en déduit clairement qu’il est le complice des frères Kouachi, se seraient alors rencontrés lors de leurs séjours en prison dans les années 2005.

 

La prise d’otage a la supérette de « l’hyper casher »

Nous sommes le 9 janvier 2015 vers 13 h, Amédy Coulibaly se trouve dans la supérette de l’hyper casher, retenant des otages et assassine avec froideur 4 personnes trouvant dans l’établissement. Vers 17 h, l’assaut est donné, il sera alors assassiné par les forces de l’ordre (GIGN).

 

L’attentat a été revendiqué sur BFM TV par le groupe d’Al-Qaïda. C’est le début d’une série d’attaque d’attentat en France depuis l’affaire de Mohamed Merah.

 

Affaire à suivre…

 

Biographie des deux frères Kouachi et d’Amédy Coulibaly

Chérif Kouachi né le 29 novembre 1982 dans le 10ème arrondissement de Paris ;

Said Kouachi né le 7 septembre 1980 à Paris sont deux frères de sang, deux terroristes français et font parties du groupe d’Al-Qaïda de Yemen. Suite à l’attentat de Charlie Hebdo, les deux frères Kouachi trouvent la mort lors d’un assaut donné par les forces de l’ordre (GIGN).

Issue d’une famille algérienne. Mère se prostituait afin de subvenir aux besoins de ses enfants, décédé en 1995, serait probablement enceinte d’un 6ème enfants, et la cause du décès serait liées à un suicide, en ingurgitant des médicaments.

Puis, leurs plus jeunes âges, les deux frères Kouachi seront placés dans un foyer « centre des Monédiaires » Fondation Claude Pompidou à Treignac, plus précisément en Corrèze entre 1994 à 2000. Puis tous deux, sont scolarisés. Said obtient un CAP, puis un BEP dans l’hôtellerie avant de rejoindre Paris.  Puis Cherif, qui sera alors scolarisé  Georges-Cabanis de Brive-la-Gaillarde ; puis pars revivre sur Paris. Il réalise des clips de rap et devient livreur chez El Primo Pizza.

Un jeune homme sans histoire, se radicalise en mettant en relation avec les jeunes salafistes. Cherif se marie à Charleville-Mézières le 1er mars 2008, avec sa femme Izzana, porte le Hijjab depuis son pélèrinage a la Mecque.

En revanche, Said devient l’un des frères le plus chaotique de l’histoire ; il devient depuis son retour sur Paris, un délinquant connu des services policiers. Malgré ses déboires, il se marie dans la même ville que son frère Chérif Kouachi. En 2011, il part à la conquête au Yémen afin de s’entrainer au Djihad pour y effectuer quelques tours d’attentats en France. Le pays mal-aimé des « djihadistes ».

 

 

Paris :

Paris se met en colère : le 13 novembre 2015

Attentat revendiqué par le Groupe « DAESH » :

Le déroulement de la soirée du 13 novembre 2015, où ce jour, Paris s’est mis en colère :

  • Stade de France : vers 21 h 20 ; 1er groupe – match amical –France-Allemagne auquel François Hollande assiste avec le Ministre de l’Intérieur : au abord du Stade de France, dans un endroit peu fréquenté, les 3 djihadistes – 2 irakiens âgé de 20 ans Ammar Mansour, Mohamed Al-Mahmod et un français Bilal Hadfi , l’un d’eux actionne  la bombe en tuant un supporter Manuel Dias puis quelques minutes plus tard, une autre bombe s’éclate et 30 min plus tard, le troisième fait explosé sa ceinture rempli de bombes de gaz faisant un mort et plusieurs sont grièvement blessés.
  • Rue De Paris dans le 10ème et 11ème arrondissement vers 21 h 40 ; plusieurs djihadistes se font retentir par leurs bombes actionnaient grâce à leurs télécommandes. Plusieurs victimes sont à déplorer.

3 djihadiste de ce groupe sont : Brahim Abdeslam 31 ans, Chakib Akrouh 25 ans et Abdelhamid Abbaaoud 28 ans sont tous connus des services policiers anti-terroristes en Syrie. Ils sont, en effet, fiché S.

  • Bataclan : le dernier groupe arrive au théâtre dans le 11ème arrondissement, tuant des personnes qui se trouvaient à l’extérieur du théâtre, néanmoins, ils rentrent dans la salle et tue froidement en criant « Allah Akbar ». Plusieurs spectateurs assistent à cette scène et sont même prise au piège de ce carnage terrible, faisant 90 morts, 10 sont grièvement blessés.

Quelques jours plus tard, le procureur de La République fait son bilan concernant l’attaque d’une série perpétrée durant la soirée du 13 novembre 2015 :

On y recense :

14 novembre 2015 : 129 mort ; 354 blessés hospitalisés, 94 urgences absolues, 250 urgences relatives et 302 sont hospitalisés dans les « Hôpitaux de Paris ».

 

Nice :

Attentat à Nice le 14 juillet 2016

Une fête nationale pas comme les autres

Une attaque terroriste : camion Bélier à Nice fonce devant la foule sur la « Promenade des Anglais » à Nice (Alpe-Maritimes). Le conducteur qui conduisait ce camion se prénomme Mohamed Lahouajeh-Boihlel, originaire tunisienne réside sur Nice. Cette attaque est revendiqué par le Groupe DAESH ; causant 86 morts, 458 blessés. Il prend fin de cette horrible attentat lorsqu’il sera alors abattu par les forces de l’ordre.

Une fête nationale pas comme les autres vers 22 h à 22h 20, 30 000 personnes célébraient cette fête par une fumée de feux d’artifices qui prend fin vers 22 h 30 lorsque le poids-lourds attaque la foule en y effectuant un détour de droite a gauche, montant les marches d’escaliers afin d’éliminer plusieurs victimes. Une fois franchie ce cap, un individu en scooter lache ses deux roues afin de monter les marches du camion pour y accéder a la cabine du chauffeur, mais en vain… Mohamed Lahouajeh-Boihlel tire sur plusieurs victimes avec un pistolet de calibre 7.65MM. Ce carnage prend fin lorsque les forces de l’ordre l’exécute.

 

Son profil :

Il semblerait qu’il souffre d’une dépression nerveuse pendant la période de 2000 à 2004, quitte la Tunisie pour la France, et épouse une franco-tunisienne, avec qui il conçoit 3 enfants. Sa femme le décrit comme un homme violent, il la harcelait psychologiquement et la battait. Connu des services de police pour des faits délinquants en 2010, il sera condamné à 5 reprises pour violence, vol et dégradation mais jamais n’a été porté fiché S.

Il paraitrait un homme sympathique, joyeux, respectueux, mais en réalité, il partait suivre des formations de « Djihad » en Syrie organisé par le Groupe DAESH afin d’y effectuer plusieurs attentats en France, le pays le plus détesté de tous les groupes islamistes djihadistes.

 

Cette attaque de terrorisme aurait fait plus de morts que de blessés et cela, la France n’avait pas connu une telle ampleur depuis la 2nd Guerre Mondiale.

Affaire à suivre

La rédaction : Chid'Z_Pro

Commenter cet article