Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

*AlySha Sy*

*AlySha Sy*

*AlySha Sy* Bienvenue sur la toile, bienvenue sur mon blog, dans mon univers de connaissances et d’actu’ ! Un blog que vous recherchiez depuis des lustres ; un blog abordant plusieurs thématiques afin de mettre « à jour votre esprit ». Un blog qui mérite d’être connu et reconnu ! Suivez-le, savourez-le… les chemins de l’actualité, je tiens à les arpenter avec vous ! Journaliste, je le suis et je le resterai toujours. Je n'ai pas fait d'études mais pourtant, j'y arrive. Comme on dit : « J'suis autodidacte. » Fière de vous présenter ce que je fais et ce que j'aime faire. Donc j'ai une seule recommandation à vous faire : « Partagez autour de vous mon blog, afin d'accroitre ma notoriété pour être … Je le répète encore une fois, connue ; car une personne malentendante, qui persiste dans le domaine du journalisme n'est pas facile. Mon envie est grande de partager avec vous mes connaissances, ma culture - Je partage avec vous de nombreux d'articles qui pourraient vous intéresser. Pour celles et ceux qui désirent que je rédige un article vous concernant, je suis disponible H 24. N'hésitez pas à me contacter… et un grand merci pour votre soutien de tous les instants. Sur ce, je vous laisse admirer mon blog : Rédactrice : * AlySha Sy*


Mohamed Merah : Son histoire

Publié par Spin'Média sur 16 Mars 2021, 22:45pm

Mohamed Merah : Son histoire

Mohamed Merah : Le « Djihadiste »

Le début d’une série d’attaque en France !

Mohamed Merah voit le jour le 10 octobre 1988 à Toulouse et meurt le 22 mars 2012 à Toulouse; il est alors appelé comme « terroriste islamiste franco-algérien » ayant commis plusieurs tueries pendant la période du mois de mars 2012 à Toulouse et Montauban.

Lors de ces trois tueries, il tue sept personnes dont trois enfants d’origine juive et blesse 6 personnes. Il a pour habitude d’utiliser son scooter, casqué et armé.

Il est finalement abattu par les forces du RAID lors d’un assaut à son domicile qui a duré plus de 30 h.

 

 

Attentat commis pendant la période du mois de « mars » 2012.

Voici son histoire :

 

Durant la période du mois de mars 2012, une série d’attentat se succèdent, tuant 7 personnes dont 3 militaires, deux de confessions musulmanes, puis 4 civils et 3 enfants dans une école juive. Pour le parquet de justice (anti-terroristes de Paris) ouvre 3 enquêtes pour des faits d’assassinat et tentatives d’assassinats en lien avec le « terroriste » d’après le Procureur de Paris. Le mode opératoire d’assassinat est similaire aux autres attentats ; l’individu se présente en « scooter » « casqué » et « armé » sans oublié équipé d’une caméra de marque sophistiqué « GO PRO ». Une fusillade mortelle du suspect recherché Mohamed Merah qui exécute ses victimes tenant a bout portant un pistolet de type Colt45 de Calibre 45 ACP et un pistolet Mitrailleur du type Mini-Uzi de calibre 9mm Parabellum.

Le 11 mars 2012 à 16 h 10, Mohamed Merah s’exprime d’une façon claire et simple : « Tu tues mes frères, je te tue » et abat le Maréchal des Logis Chef Imad Ibn Ziaten, d’origine marocaine du 1er régiment du train parachutiste, Mohamed Merah l’achève d’une seule balle dans la tête sur un parking situé devant le gymnase du château de l’Hers, dans le quartier Montaudran à Toulouse muni d’une arme de calibre 45 ACP. Les témoins de la scène repèrent l’individu s’enfuir en scooter. Le secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Marc Laffineur escorte la dépouille au Maroc. Inhumé le 25 mars 2012, dans la région M’Diq dans le Nord du Maroc.

Le 15 mars 2012, à 14 h 10, un autre attentat se fait ressentir, deux militaires, Abel Chennouf, français-catholique, agé de 26 ans et Mohamed Legouad, franco-musulman d’originaire Algérienne 24 ans, se font abattre et meurent sur le coup d’une balle dans la tête, concernant le 3ème victime Loic Liber 28 ans, est grièvement blessé à la tête et son état n’est plus à déplorer. Il sort de l’hôpital, tétraplégique le début du mois de mai 2012. Il est actuellement en état de choc, ce que l’on appelle un « choc traumatisme ». Puis, un attentat surgit, le 19 mars 2012 à 8 h dans un collège-lycée Juif, Ozar Hatorah qui se trouve au Nord-Est de Toulouse. Un homme est doté d’une caméra sanglée sur la poitrine se comporte d’une manière intrigante d’après les propos des témoins, il se situe à bord de son scooter volé de marque YAMAHA TMAX, il se pointe devant l’établissement et tire en direction de la cour d’école où se trouve les enfants innocents.

1ère victime : le rabbin est prof d’école Jonathan Sandler agé de 30 ans abattu en dehors de l’école en voulant sauver de ses jeunes fils, Gabriel 3 ans et Ariès 6 ans. Puis il rentre dans l’établissement et Yaakov Monsonégo, âgée de 8 ans se fait attraper par les cheveux et trainés à terre, pointe son pistolet et tire sur la fillette a bout portant, il prend la fuite. Les témoins en témoignent.

Les victimes sont escortées, mardi soir le 20 mars 2012 à Roissy, en présence de Nicolas Sarkozy, et seront inhumées à Jérusalem, au cimetière Har Hamenouhat de Gival Shaul le 21 mars 2012, accompagné d’Alain Juppé qui était à l’époque « Ministre des Affaires Etrangères ».

 

Opération RAID :

Les forces de l’ordre se trouve devant le domicile de Mohamed Merah, quartier toulousain de Cote Pavée, 17 rue Sergent Vigné. Ce jour, le mercredi 21 mars 2012 vers 3 h 15, les forces de l’ordre ont essayées de forcer la porte de l’appartement où se trouvait Mohamed Merah, réveillé par un bruit sourd, se réveille et tire à l’aveugle, deux policiers seront légèrement blessés. Pendant ce temps-là, ses proches sont en garde-à-vue, sa mère refuse catégoriquement de témoigner ni de discuter avec son fils Mohamed Merah qu’elle a renié depuis qu’il est entré dans le « terrorisme ». Tous les habitants se trouvant dans cette immeuble sont évacués.

Il a fallu 30 h de négociation afin que Mohamed Merah se rend. Mohamed Merah se situe dans un état de stress, que les forces de l’ordre (RAID) donne l’assaut le 22 mars 2012 à 10 h 30, le RAID parvient a rentrer dans l’appartement, son appartement est en transformation de zone de combat. L’assaut se progresse lentement, voire très lentement. A 11 h 30, lassé par cette situation, Mohamed Merah se donne l’assaut lui-même, tire. Vers 11 h 32, Mohamed Merah est exécuté d’une balle dans la tête.

 

 

Sa biographie :

Issu d’une famille algérienne, Mohamed Merah possède la double nationalité française et algérienne. Son père, Mohamed Ben-Allal Merah né en 1942 en Algérie, il rejoint la France en 1966, il était ouvrier à la fonderie de Muret. Il est père de 7 enfants d’une précédente union. Lorsqu’il eut un coup de foudre pour une certaine Zoulikha Aziri, qui a son tour s’installe en France, la mère de Mohamed Merah, ses parents se marièrent religieusement en 1957. Malgré le divorce de ses parents en 1993, le père est condamné à plusieurs années de prisons pour trafic de drogue par le Tribunal Correctionnel de Toulouse.

Sa mère, sans emploi se remarie une deuxième fois avec Mohamed Essid, il est d’originaire Tunisienne, et père du djihadiste Sabri Essid. Mohamed Merah est le dernier enfant d’une fratrie de 5 dont deux sœurs et trois frères. Il sera alors condamné à 4 mois de prison pour recel. Puis il devient un personnage atypique, discret, et silencieux.

Et quelques années plus tard, en 2012, Mohamed Merah est le cerveau d’un réseau islamiste ; il fera un long périple entre la France-Afghanistan ; France-Syrie afin d’y concrétiser ses projets : ATTAQUER LA France !

Abattu lors de l’assaut organisé par le groupe du RAID, il meurt 22 mars 2012. Il est alors connu de tous les services sociaux ; et ce n’est pas tout… Ce n’est, en effet, pas le premier attentat qui avait eu lieu sur le territoire français. Durant sa jeunesse avant sa mort ; il sera probablement aveuglé par sa famille, qui eux, aussi ont des jugements terroristes ; son frère a été incarcéré ainsi que sa sœur Souad, radicalisée en 2011, divorcée puis se remarie une deuxième fois, cette fois-ci avec un salafiste avec qui elle conçoit deux enfants.

Malgré son décès, Mohamed Merah est reconnu coupable de plusieurs attentats qui a eu lieu à Toulouse et à Montauban, tuant 7 personnes en l’espace d’une semaine ; il a fallu 30 h de négociation entre le suspect et les forces de l’ordre à trouver un terrain d’entente. Cet attentat sera suivi d’autres attentats qui se déroulerait dans la société de Charlie Hebdo, puis de Bataclan le 13 novembre 2015, et enfin, la sauvagerie d’attentats à Nice.

Jusqu’ici, tout va bien mais ce n’est pas fini…

Affaire à suivre

La rédaction : Chid'Z_Pro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents